.
SITE NON ACTUALISE Nous vous invitons à poursuivre sur auvergne.travel arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share
Un parcours de découverte jalonné de sculptures monumentales réalisées en pierre de Volvic
Un parcours de découverte jalonné de sculptures monumentales réalisées en pierre de Volvic

Chemin Fais'Art, L'art pour tous !

Au cœur des Combrailles, le Chemin Fais’Art immerge le promeneur dans un monde à part, où nature et sculpture ne font qu’un.

Un beau jour de 1983, le sculpteur Gilles Perez s’est entiché du rude plateau des Combrailles, devenu depuis sa terre d’adoption. Là, loin du tohu-bohu citadin, il se consacre pleinement à son art, sans aucune concession. Particulièrement à l’aise dans le travail du plomb, dont il tire des œuvres figuratives à la féminité débordante, Gilles Perez œuvre également avec la terre, le bronze, le granit ou encore la pierre volcanique du pays, avec laquelle il crée des sculptures monumentales qu’il offre aux regards du plus grand nombre, en pleine nature.

Confiant dans son geste comme dans son instinct, il a donné naissance à une vingtaine de géants de pierre dispersés le long du Chemin Fais’Art, un sentier communal étiré au pied du puy de Beaufort, surprenant théâtre en plein air d’où émergent çà et là des structures aux formes variées.

 

Chemin-Fais-Art-208.jpg
Chemin-Fais-Art-208.jpg

Sculptures monumentales

Colonnes, cages, clôtures, demi-sphères ou lignes serpentines, ces sculptures sont autant des objets à voir que des espaces à vivre, dans lesquels le promeneur s’éprouve à travers le volume et le matériau, revoit et repense la nature.
Par les dimensions monumentales de ses œuvres, l’artiste souligne ce que l’espace et la matière ont d’essentiel. Un rapport de force s’établit entre elles et la nature, dans une volonté de dialogue évidente. Passé, présent et avenir mêlés, les constructions de Gilles Perez évoquent aussi bien des sites archéologiques de civilisations disparues que des vestiges à découvrir dans un futur indéterminé.

 

Une approche évoquant le Land Art, mais qui rappelle également les champs d’exploration ouverts par des plasticiens comme Bernard Venet, Bernard Pagés ou Jean Amado. Comme eux, Gilles Perez met en scène son travail dans une volonté d’éliminer tout composant subjectif, retrouvant ainsi l’instinct des premiers constructeurs. Le réel, il se le réapproprie dans ce qu’il a de plus direct, lui qui se considère comme « un maçon qui empile des pierres. Beaucoup de choses m’inspirent, notamment les femmes. Ce sont les rencontres qui font notre vie, à partir desquels on se façonne, on évolue, on porte d’autres regards sur ce qui nous entoure. Ainsi peut-on devenir sculpteur et passer une bonne partie de sa vie à créer un chemin de sept kilomètres à Chapdes-Beaufort ! ».


Gilles Perez
Gilles Perez

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours