.
STOP LES VACANCES ! Il est temps de repartir en voyage ! arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Festival de La Chaise-Dieu :
la musique au coeur de la Haute-Loire

 

Du 21 au 30 août 2015, La Chaise-Dieu, le Puy-en-Velay et les communes environnantes accueillent le 49ème Festival de La Chaise-Dieu. Evènement majeur pour la musique classique en France, ce festival d’Auvergne ravira les mélomanes experts et amateurs.

Echos d’un festival de musique en Auvergne
Pour que la musique entre en résonnance avec l’histoire, le festival classique de la Chaise-Dieu vous offre de découvrir les édifices sacrés de Haute-Loire. Au son des plus belles pièces du répertoire, interprétées par des orchestres du monde entier, vous visiterez notamment l’abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu, chef-d’œuvre du XIVe siècle.


Mais aussi la collégiale Saint-Georges de Saint-Paulien ou la basilique Saint-Julien de Brioude. Des espaces à l’acoustique exceptionnelle qui se disputent la programmation du festival avec des théâtres, kiosques et autres auditoriums.



Riche programme en perspective

Pont jeté vers le cinquantenaire du Festival, qui sera célébré en 2016, cette 49e édition propose 30 concerts organisés autour de deux thématiques principales. La première rend hommage au génie de Bach, Haendel et Scarlatti, tous trois nés en 1685, avec de grandes pages sacrées comme la Messe en si ou le Dixit Dominus, et les récitals d’Anne Queffélec et du jeune claveciniste Jean Rondeau.

Le second fil conducteur poursuit et achève l’intégrale des symphonies de Beethoven initiée l’an dernier, avec de grandes phalanges comme l’Orchestre national de Lille ou l’Orchestre philharmonique royal des Flandres. Attentif à la diversité de la création et aux nouvelles formes de concerts, le Festival continue son exploration des rapports entre l’image et la musique, avec un récital « pictural » de Mikhaïl Rudy et la reprise du programme Passion, créé en 2014 par l’ensemble Akadêmia.

D’autres grands oratorios, comme le Requiem allemand de Brahms ou encore les Vêpres solennelles de Mozart complètent ce programme riche et varié, qui intègre pour la première fois une journée jeune public. À signaler, la présence exceptionnelle de solistes prestigieux comme le contre-ténor Max Emanuel Cencic, le violoniste Nemanja Radulovic, ou encore le violoncelliste Edgar Moreau, primé lors des Victoires de la musique 2015 !

 

Haut
Tourisme en Auvergne
Recherche de disponibilités en cours