.
SITE NON ACTUALISE Nous vous invitons à poursuivre sur auvergne.travel arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Gorges de la Sioule et méandre de Queuille

 

Des abords du lac Servières jusqu’à sa confluence avec l’Allier, la Sioule trace une ligne complexe à travers les Combrailles, dessinant d’amples méandres ou creusant de profondes vallées, sous le regard placide de vieilles forteresses médiévales.
Rien ne vaut une descente en canoë kayak pour découvrir les chaos rocheux des gorges... mais que ce soit à pied, en canoë, à vélo ou en voiture vous ne resisterez pas aux charmes de cette nature somptueuse.

Une succession de beaux paysages au coeur des Combrailles
Du Sancy au Bourbonnais, la Sioule joue une partition originale qui débute près du lac Servières, par le mouvement lent d’un paisible ruisseau d’altitude. Ces douces variations prennent soudain fin à Pontgibaud, où le flot se fait impétueux à l’amorce des gorges qui vont se succéder pendant toute la traversée des Combrailles, avant un final apaisé aux abords de l’Allier.
De l’amont vers l’aval, cette Sioule turbulente creuse les Combrailles en trois sections : les gorges de Montfermy jusqu’à la retenue des Fades-Besserves, puis les gorges proprement dites jusqu’au pont de Menat, et enfin celles de Chouvigny, qui se terminent à Ébreuil.

Parmi les sites naturels qui jalonnent ce parcours se trouvent plusieurs méandres spectaculaires. Au terme d’une petite route qui s’échappe ensuite vers le plateau, Montfermy offre ainsi la délicieuse vision d’un village enserré par un méandre, entre une rustique église romane, précieuse par ses sculptures et ses fresques, et un ancien moulin qui utilisait une chute ménagée en coupant la courbe de la Sioule.

 

Belvédère de Rochegarde
Belvédère de Rochegarde

Patrimoine naturel et historique

Quelques beaux méandres encore et la Sioule torrentueuse se noie dans la retenue de Sauret-Besserves. Ce profond plan d’eau est bordé de deux bases nautiques, à Confolant et au Pont du Bouchet. Ses berges abruptes ne sont accessibles nulle part avant le site du barrage et du viaduc des Fades. Vers l’aval, une petite route accompagne brièvement la rivière avant que celle-ci ne se dissimule à nouveau au fond de gorges secrètes, envahies de chênes et de hêtres, où le méandre de Queuille reflète l’humeur du ciel. C’est depuis le belvédère du Paradis, établi en contrebas de l’église de Queuille, qu’on prend le mieux la mesure de la plus majestueuse des courbes de la Sioule, parfaitement arrondie en fer à cheval et magnifiée par la retenue du petit barrage homonyme.

Plus bas, les gorges changent de nature. Elles s’encaissent dans un décor très minéral qui débute à Château-Rocher, forteresse dont les vestiges dominent le méandre de Rochocol et le vieux pont de Menat. C’est le point de départ des gorges de Chouvigny, la section la plus touristique de la Sioule. Une route à grand spectacle escorte la rivière au pied d’impressionnantes falaises, à l’exemple du roc Armand qui ajoute à la grandeur du site du château de Chouvigny. Puis les gorges s’estompent peu à peu, bordées par le clocher à peigne de Saint-Gal, le mégalithe de Péraclos et le château de Saint-Quintin-sur-Sioule, avant que ne se déploie le petit bassin d’Ébreuil.

Découvrez nos suggestions d'itinéraires de randonnée pédestre :
• Les gorges de Chouvigny
• Les gorges de la Sioule

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours