.

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Jacques Decoret
Plus près des étoiles


À Vichy, Jacques Decoret exerce son art dans une structure alliant le verre, le fer et le style Napoléon III, où ce maître de la gastronomie française peut lâcher la bride à son imagination débordante.

Tout en transparence, le restaurant de Jacques Decoret respecte la façade en briques de l’ancien chalet de style napoléonien, qui s’intègre harmonieusement dans l’armature de verre et de métal imaginée par l’architecte Jean-Michel Brouillat. Coté déco, la sobriété est de mise : plancher écru, petits fauteuils de cuir rouge, nappage minimaliste, musique en sourdine… Seule la présence d’un vieux piano tranche dans cet espace résolument contemporain, qui trouve un prolongement à l’intérieur proprement dit du chalet, dans la salle des petits-déjeuners.

 

La carotte Vichy en sucre, en mousse, confite...
La carotte Vichy en sucre, en mousse, confite...
Au service, l’équipe dessine une éblouissante chorégraphie, en parfaite osmose avec la cuisine ludique de Jacques Decoret, le tout formant une sorte de happening gastronomique au cours duquel tous les sens sont mis à contribution, tant pour le chef vichyssois, « il s’agit de tout mettre en harmonie : la cuisine, la présentation, le service, les arts de la table… ».

Enfant, parce qu’il avait horreur du froid, Jacques Decoret préférait se réfugier dans la cuisine maternelle plutôt que de suivre son père sur ses chantiers de menuiserie. Les vocations ne tiennent parfois qu’à un fil, mais celui qui lie Jacques Decoret à la gastronomie n’a cessé de se renforcer, du lycée hôtelier de Cusset jusqu’aux fourneaux de Troisgros, Passard ou Marcon. En 1996, notre homme était même admis dans le cercle très restreint des Meilleurs Ouvriers de France, avant de s’installer à son propre compte, à Vichy, dans son Bourbonnais natal. En quelques années à peine, la renommée de Jacques Decoret n’a cessé d’enfler, beaucoup voyant en lui un des plus sûrs espoirs de la gastronomie française, un de ces très rares chefs qui expriment une vraie personnalité.

 

Une cuisine créative et inventive
Une cuisine créative et inventive

Attention ! On assimile souvent Jacques Decoret à la cuisine moléculaire, ce qui est un contresens. Car si le chef vichyssois utilise toutes les ressources techniques mises à sa disposition, il ne se laisse jamais déborder par sa fougue ou son imagination. Définitive dans ses cuissons et dans ses assaisonnements, d’une légèreté hors norme, sa cuisine est à la fois inventive et iconoclaste, virtuose et virevoltante, si bien qu’elle peut tout se permettre, y compris de bousculer le convive dans ses plus intimes convictions. « Peu importe le produit, on peut tout embellir par le travail », clame Jacques Decoret, qui n’hésite pas à mettre en avant des produits un peu oubliés, tel le maquereau, le pigeon ou les fruits confits. Ou encore à réinventer l’éternelle carotte vichy en dessert, le tout avec une fantaisie et un sens de la mise en scène qui n’appartiennent qu’aux plus grands.


www.jacquesdecoret.com

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours