.

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share
"bourgeois" et original, Louis Mantin lègue en 1905 son exceptionnelle maison et la collection qu'elle renferme
"bourgeois" et original, Louis Mantin lègue en 1905 son exceptionnelle maison et la collection qu'elle renferme

La Maison Mantin : le mystère enfin dévoilé !

Au coeur de la ville de Moulins, dans l’Allier, une magnifique demeure du XIXe siècle s'éveille après un sommeil long de presque 100 ans.
Le secret est enfin dévoilé !

Louis MANTIN

Durant près d’un siècle, cette étonnante bâtisse, à mi-chemin entre le manoir anglais et le château néo-gothique, est restée fermée au public. Durant cette longue torpeur, elle a gardé secrète l’immense richesse des collections que son propriétaire et « inventeur », Louis Mantin, a patiemment réunies au cours de sa vie. Cuirs dorés, tapisseries d’Aubusson, tentures en soie, vitraux anciens illuminent chaque mur,chaque pièce… La maison Mantin est conçue comme un écrin pour l’art.

 

Avec un goût prononcé pour la rareté, l’insolite, l’éclectisme et l’exotique, Louis Mantin a orné chaque pièce de sa villa d’un étourdissant dédale de peintures, de livres, de photographies, d’objets miniatures, d’animaux naturalisés, de faïences, de minéraux, de sculptures… Le temps a passé mais cette collection, elle, est restée intacte. Pénétrer dans ces murs si longtemps cachés de la lumière procure au visiteur l’émotion fébrile de l’archéologue mettant à jour un vestige antique. Salon d’apparat, cabinet de curiosités où fourmillent les bizarreries, comme les collections de porcelaines, de verreries, de clefs ou de clochettes ; écritures latines serpentant sur le mur de « l’observatoire » de la demeure… chaque pas est une découverte, une plongée dans l’univers de cet homme discret en quête de beauté et d’universalisme.

 

Mystérieuse, sa maison l’est autant par ses collections que par son histoire…

Témoigner de la vie d’un bourgeois au XIXe siècle, tel était le souhait de Louis Mantin, lorsqu’il a légué sa villa et une partie de son contenu à la ville de Moulins, en 1905.
Mais ce legs n’était pas sans condition : la demeure et ses collections devaient être conservées intactes afin de montrer « aux visiteurs, dans 100 ans, un spécimen d’habitation d’un bourgeois du XIXe siècle »… Par ce geste philanthropique, il accède aussi à l’immortalité, son nom étant aujourd’hui intimement lié à la Ville de Moulins et à cette demeure si familière et pourtant si méconnue des moulinois.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rentier à 42 ans, Louis Mantin fait carrière dans l’administration préfectorale : conseiller de préfecture à Gap, en 1879 puis à Montpellier début 1880, il devient souspréfet de 1880 à 1882, à Embrun (Hautes-Alpes). Il termine sa carrière comme secrétaire général de la préfecture de Limoges, en 1893. Homme solitaire à la vie mondaine peu prononcée, il a consacré son existence à assouvir sa passion pour l’art.

 

Plus d'informations

  • Infos pratiques
    L’entrée à La Maison Mantin est commune avec celle du musée Anne-de-Beaujeu
    Les visites doivent être réservées par téléphone au 04 70 20 48 47
    (Réservation du lundi au vendredi,
    de 10h à 12h et de 14h à 18h)

  • En savoir plus
  • Hébergements à proximité

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours