.

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Le Musee d'Art Roger Quilliot

Des collections et une actualité qui bougent...

Aménagé dans un ancien couvent des Ursulines, le Musée Roger-Quillot est un superbe exemple de réhabilitation architecturale. Il abrite les collections d’art de la ville de Clermont-Ferrand.

Musée d'art Roger Quilliot

Encore plus moderne d’allure depuis que le tramway circule devant son parvis, le Musée d’art Roger-Quilliot (MARQ) plonge ses racines dans une histoire prestigieuse. Sur ce site du vieux Montferrand se sont succédés la basse-cour du château comtal, la maison des consuls et le couvent des Ursulines, édifié au XVIIIe siècle, mais que l’intervention de Claude Gaillard et d’Adrien Fainsilber a rendu méconnaissable. Assistés de Peter Rice, concepteur de l’atrium central, ces architectes ont donné la primeur à la lumière, qui entre ici à flots mais aussi par petites touches, assurant une parfaite symbiose entre l’architecture classique et la modernité de la présentation muséographique.

 

Une invitation à la promenade...
Une invitation à la promenade...

À partir de cet atrium illuminé, des rampes desservent les espaces où sont présentées, sur six niveaux, les collections d’art de la ville de Clermont-Ferrand, avec en exergue les œuvres du XIXe siècle, autour de l’emblématique statue équestre de Vercingétorix sculptée par Bartholdi. Longtemps présentés suivant une stricte chronologie qui les mettait en regard, les peintures, sculptures, objets d’art, et mobiliers ont fait l’objet d’un réarrangement partiel : les collections XVIIe et XVIIIe du premier étage sont désormais regroupées par thèmes, avec les grandes peintures d’histoire, les portraits, les scènes de genre, les paysages…

La petite salle néoclassique comporte un nouvel accrochage, avec les œuvres de jeunesse du peintre Thomas Degeorge, natif de Blanzat et élève de David. Toujours à l’honneur, le XXe siècle occupe l’aile ouverte au public fin 1999 à partir d’une donation d’une centaine d’œuvres d’artistes figuratifs de l’École de Paris, ainsi que l’espace où sont présentées les pièces de la donation Maurice et Simone Combe. Enfin, le musée accueille à intervalle régulier des expositions thématiques, ainsi que des évènements et des conférences.

 

Plus d'informations

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours