.

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share
700 animaux en semi liberté sur 35 Ha de nature
700 animaux en semi liberté sur 35 Ha de nature

Le Pal au bon soin des animaux

Au nord-est de l’Allier, le Pal figure parmi les plus importants parcs de loisirs en France. Son secret ? Un concept original, alliant 25 attractions, plus de 500 animaux issus des quatre coins de la planète et surtout une démarche pédagogique et environnementale.
Les goûters pédagogiques
Les goûters pédagogiques

La grande spécificité du Pal, c’est d’être un parc d’attractions doublé d’un parc animalier. Et pour Arnaud Bennet, directeur du Pal, « il ne s’agit pas seulement d’avoir des animaux pour les montrer, mais également d’assurer leur bien-être. On travaille notamment sur les comportements, pour éviter qu’ils ne s’ennuient…» L’heure du « casse-croûte » reste un moment à part dans la vie du PAL, auquel le public est largement associé. Par exemple, lors des « goûters pédagogiques », les visiteurs sont invités à découvrir certaines espèces (loups, chimpanzés, tapirs, manchots, phoques et otaries, éléphants, hippopotames, lions et tigres), ainsi que les problèmes environnementaux faisant peser des risques sur leur survie. Une bonne façon d’approcher les animaux de très près et d’échanger avec les soigneurs.

 

Au PAL, la démarche pédagogique et environnementale dépasse de loin les limites du parc. Créée en 2008 et dotée d’un budget annuel de 120 000 euros, la FONDATION Le PAL NATURE s’est engagée dans un programme d’actions pluriannuel de cinq ans, avec pour objectif « d’agir pour la conservation de la biodiversité et notamment des espèces animales sauvages menacées partout dans le monde, ainsi que pour la protection de leur habitat naturel ». Concrètement, le parc met des moyens humains, techniques et financiers, ainsi que des savoir-faire, au service d’associations luttant sur le terrain pour la défense de la biodiversité. Par exemple, il apporte son soutien à la création de réserves naturelles et à la réintroduction de gibbons en Indonésie et en Inde, ou encore de chimpanzés en Guinée.

 

Le PAL agit pour la conservation de la biodiversité
Le PAL agit pour la conservation de la ...
Le PAL participe également à des programmes européens d’élevages et de reproduction, destinés à préserver les espèces présentées dans son enceinte. On le voit, la démarche du Pal transcende largement la notion de zoo à l’ancienne et même si Arnaud Bennet précise que « cela représente des investissements importants », il s’agit avant tout pour lui « de se faire plaisir ». En témoigne la qualité des infrastructures d’accueil, tant pour les animaux que pour les soigneurs, parmi ce qui se fait de mieux en Europe. Ainsi, à l’heure d’emmener vos enfants assister au show des otaries, au théâtre des perroquets ou au spectacle des rapaces, au moment de frémir entre les bras de King Kong, à bord du train de la mine Azteka ou sur le disque du soleil, c’est un peu de la vie sauvage de notre planète qui sera préservée. Une bonne façon d’allier l’utile à l’agréable…Depuis 2012, Le PAL est certifié Green Globe (certification internationale de tourisme durable).


Soigneurs d’un jour au PAL

Le PAL innove en invitant le public à participer aux soins. Une autre façon d’aller au zoo et d’approcher ses pensionnaires, une belle manière de se souvenir de la fragilité des espèces...

L’activité est accessible à partir de 10 ans, sur réservation uniquement (minimum 1 mois à l’avance) et son coût est de 120 € par personne. Elle concerne au choix les 4 secteurs suivants : la fauconnerie, les éléphants d’Asie, les primates et les otaries. L’idée est simple : pendant trois heures, le volontaire accomplit aux côtés du soigneur les tâches du jour. Nettoyage du lieu de vie, préparation du repas, alimentation, apprentissage du dressage pour approcher l’animal avec son consentement et lui prodiguer des examens ou soins médicaux, le travail ne manque pas. « Nos soigneurs d’un jour ne sont plus spectateurs, mais acteurs auprès des animaux », souligne Guillaume Picard, le Responsable Pédagogique et Animation du PAL, « ils contribuent également à des projets de conservation d’espèces menacées ». En effet, 100% des recettes générées par l’activité “Soigneurs d’un Jour ” sont reversées à La FONDATION Le PAL NATURE.

 

Plus d'informations

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours