.
VOTRE SEJOUR NEIGE Préparez vos vacances sur les montagnes d'Auvergne ! arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share
Un refuge idéal pour les amateurs de nature : le Buron de Niercombe
Un refuge idéal pour les amateurs de nature : le Buron de Niercombe

Les burons :
de l'habitat traditionnel à l'idée de séjour

Les hauts pâturages d’Auvergne sont parsemés çà et là de curieuses petites maisons de pierre : les burons, qui ont accueillis hommes et bêtes durant les périodes d’estives. Entre mai et octobre, les troupeaux étaient mis en pâturage et le lait collecté, transformé sur place en fromage. Cette tradition pastorale a peu à peu disparu, mais quelques passionnés se chargent de réhabiliter ces burons pour y créer des gîtes d’étape, pour certains au confort bien moins rudimentaire que dans le passé. Une idée de séjour à la fois atypique, originale et insolite.

A la découverte des burons

Habitat emblématique des montagnes cantaliennes, le buron désigne un bâtiment en pierre couvert de lauzes ou d’ardoises, que l’on trouve dans les monts du Cantal, de l’Aubrac, du Cézallier et des monts Dore. Généralement le buron comprenait un grenier à foin, un abri pour les veaux, une chambre et une pièce servant à la fabrication du fromage. Au XVIIIème et le XIXème siècle, le nombre de buron était très important, jusqu’à connaître un déclin à partir de la seconde guerre mondiale du fait de l’évolution des pratiques agricoles. Les burons se sont effacés progressivement du paysage pour retomber à la forme de tas de pierre.

 

Une vie de buronnier

De mai à octobre, les hommes partaient dans les montagnes. Une équipe de buronniers était souvent composé d’un vacher, un berger, un boutiller chargé d’aider le vacher et un pâtre, un adolescent chargé des veaux et de la garde du troupeau. La vie au buron était immuablement rythmée par les 2 traites quotidiennes, les vaches emmenées p aître dans la montagne, les soins aux animaux et la transformation du lait. La journée commençait avant le lever du soleil, aux alentours de 4h30 et le travail s’étirait inlassablement jusqu’à la nuit tombée. A 20h30 après avoir parqué les vaches, il était enfin temps de se coucher sur un lit en planches, jusqu’à la journée suivante, 5 mois durant. Le travail était difficile et les conditions de vie sommaire

 

Et si vous séjourniez dans un buron ?

Séjourner dans un buron c’est choisir un mode d’hébergement à la fois traditionnel et original. C’est se couper du monde pendant quelques jours et profiter pleinement de la nature qui nous entoure. C’est aussi se retrouver en famille ou entre amis, dans un cocon chaleureux et convivial.

Dans le parc naturel régional des volcans d’Auvergne, au cœur des Monts du Cantal, 3 burons, le buron de la Chambe, Niercombe et la Fumade ont été réhabilités et connaissent maintenant une nouvelle vie. Pour y séjourner, 2 heures de marche sont comptées, en suivant un ancien chemin de transhumance.

Le buron de Niercombe possède une décoration volontairement simple mais raffinée, sublimée par la cheminée et les bougies qui apportent chaleur et lumière.

Le luxe du buron de la Chambe
Le luxe du buron de la Chambe
A quelques mètres de là, le buron de la Fumade Vieille a été entièrement rénové. L’ancienne cave à fromage est devenue une salle à manger, le bédélat, jadis réservé aux veaux, abrite un coin cuisine et l’affrontadou (ex salle de traite) une chambrée.

Plus accessible, le buron de la Chambe offre un aménagement raffiné et chaleureux. Le buron possède deux chambres indépendantes, un poêle à bois et une magnifique cuisine.

Enfin, dans le très beau cadre du Puy Mary se trouve le buron refuge d’Eylac. A réserver aux amateurs de grands espaces et d’endroits isolés, le buron d’Eylac n’est accessible en hiver qu’en raquettes ou à ski de fond depuis le Col de Serre.

Ces burons ne possèdent pas l’électricité, une bonne raison de s’oxygéner et de découvrir les magnifiques paysages des Monts du Cantal.

Pour plus d’informations : www.burons-gites-auvergne.com

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours