.
SITE NON ACTUALISE Nous vous invitons à poursuivre sur auvergne.travel arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Marcolès
Un petit coin de Châtaigneraie

 

Aussi discrète soit-elle aujourd’hui, Marcolès compta parmi les « bonnes villes d’Auvergne ». En s’appuyant sur ce glorieux passé, ce village de la Châtaigneraie cherche à s’inscrire dans le présent et le futur.

Les habitants de Marcolès ont tant et si bien fait pour leur village que plusieurs artistes ont choisi de s’installer ici, montrant le chemin à d’autres amoureux d’une certaine qualité de vie. En effet, au-delà d’un attachant décor médiéval dont on a dit qu’il était celui d’un « Salers paysan », ce qui compte à Marcolès, c’est la cohésion de ses habitants et leur énergie communicative.
Sans attendre les « Nuits de Marcolès », mémorable spectacle déambulatoire qui rassemble des milliers de personnes en juillet, la découverte de l’endroit prend une saveur particulière une fois passée la porte de la saboterie de Jean-Paul et Josette, ambassadeurs marcolésiens bien connus dans la région, ou de la forge ancienne de Simone. Chemin faisant, on aura goûté aux ruelles pentues de Marcolès, ces carriérons qui desservent un centre ancien pelotonné dans une enceinte à Fausse Porte – celle que les Anglais ont attaquée en vain –, portail Haut et portail Bas, un ouvrage du XVe siècle portant blason et encore pourvu de ses archères, de ses gonds et du passage de la herse. Entre les deux portes, la rue Longue est bordée par les anciennes maisons des notables et, au faîte du village, l’église Saint-Martin, de style gothique méridional, aligne des chapelles dont la richesse traduit bien celle des familles de la cité médiévale.
Des ruelles animées
Des ruelles animées

Flâner ici, c’est comme feuilleter des cartes postales anciennes, mais avec de vraies fleurs aux fenêtres et des maisons de granit tout en nuances de blond. C’est là l’héritage d’un temps où Marcolès était une importante cité d’échanges entre le haut pays et le Quercy. On chercherait en vain une perspective gâchée par de la négligence et il est tout à fait légitime que les Marcolésiens aspirent à entrer dans le club très fermé « Plus beaux villages de France ».

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours