.

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Moulins en pays Bourbon


Du XVe siècle alors capitale du Bourbonnais plus grand duché de France, Moulins a su garder un art de vivre, un goût des belles choses : son célèbre triptyque de la “Vierge en gloire” du Maître de Moulins, son ancien château ''Mal Coiffé'', son pavillon Anne de Beaujeu de style Renaissance Italienne, son vieux quartier avec ses nombreux hôtels particuliers en briques polychromes et la singulière Maison Mantin. On ne manquera de visiter le Centre national du costume de scène et de la scénographie, le Centre de l’illustration, le Jacquemart et la chapelle de la Visitation qui confirment la vocation touristique de cette ville d’Art et d’Histoire.
Moulins, quartier historique
De son château fort érigé à Bourbon-l’Archambaut, Aymar, premier seigneur de Bourbon, commence en 950 à bâtir patiemment son « empire » ou plus précisément son duché. Les moines clunisiens de l’abbaye de Souvigny participeront à cette renommée. De seigneurs, ses descendants deviennent en effet des ducs : à Souvigny d’abord, puis à Moulins où le duché du Bourbonnais, avant d’être annexé au royaume de France par François 1er , atteindra sous Anne de Beaujeu son apogée. A l’époque des guerres d’Italie, son frère amena en France des artistes italiens qui introduisirent ici les premiers éléments architecturaux et sculpturaux de la renaissance. Une cinquantaine d’années plus tard les Bourbons reviendront en force sur le trône de France… pour deux siècles.

 

Moulins a conservé de nombreux témoignages du temps de sa splendeur : le célèbre triptyque de la “Vierge en gloire” du Maître de Moulins, la “Mal Coiffée”, ancien château des ducs, le pavillon Anne de Beaujeu de style Renaissance italienne et son vieux quartier au charme incomparable avec ses nombreux hôtels particuliers en briques polychromes qui bordent cours et faubourgs tandis que le Jacquemart rythme de son carillon les heures douces à vivre de la ville.

Centre national du costume de scène
Centre national du costume de scène

On ne manquera pas non plus de visiter la Maison Mantin, fermée pendant plus de 100 ans, le Musée de l’illustration ou encore le musée de la Visitation qui attirent des dizaines de milliers de touristes dans  cette ville d’Art et d’Histoire ; puis on ira acheter des chocolats, les fameux palets d’or de chez Sérardy » avant d’aller prendre un verre au « Grand Café » où, Gabrielle Channel reçut le surnom de Coco en allant y chanter devant les officiers du quartier Villars où s’est désormais installé le Centre national du costume de scène et de la scénographie. Les guides conférenciers de la ville proposent plusieurs visites guidées : quartier historique, quartier des Mariniers, Jacquemart, chapelle de la Visitation.

 

Autour de la ville, traversée par la rivière Allier, le bocage bourbonnais en particulier, conserve un charme suranné qu’on trouve désormais rarement en France : un pays de haies et de prairies doucement vallonnées, pays d’eaux vives et de petites chênaies qui entourent la ville d’un joli collier de verdure.

 

> Notre conseil, optez pour le Citypass Moulins,
pour « visiter plus, payer moins et visiter malin »

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours