.
VOTRE SEJOUR NEIGE Préparez vos vacances sur les montagnes d'Auvergne ! arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Pays Gentiane
Le secret
et le grandiose

 

Découpé par de profondes vallées, le Pays Gentiane a pour pointe le sommet du puy Mary, et pour capitale Riom-ès-Montagnes. Pleine nature et patrimoine y communient harmonieusement, dans un mélange de secret et de grandiose.

Organisé en communauté de douze communes disséminées sur les berges de la Grande Rhue, de la Sumène et de leurs affluents, le Pays Gentiane est essentiellement couvert d’estives, la forêt se cantonnant sur ses versants les plus raides, en particulier ceux des vallées encaissées qui en cadenassent l’accès et lui offrent l’avantage d’avoir préservé ses richesses naturelles et l’authenticité de ses modes de vie.

Ce relatif isolement explique pourquoi Riom-ès-Montagnes, installée dans un verdoyant bassin de la Véronne, garde une activité soutenue, rythmée par d’importantes foires aux bestiaux. La ville possède en outre une industrie fromagère florissante ; elle produit ainsi plus de la moitié du bleu d’Auvergne, une AOP célébrée par des festivités estivales.

 

L’autre emblème local est évidemment la gentiane, plante d’altitude aux fleurs d’un jaune éclatant, fêtée quant à elle au mois de juillet. Patrimoine et cadre naturel à l’unisson, telle est la marque du Pays Gentiane.
Ici, du sommet du puy Mary (1 783 mètres) au plus profond de la vallée de la Rhue (500 mètres), les itinéraires de découverte mêlent le secret et le grandiose, l’inattendu et l’émouvant, à l’image de la cascade du Sartre, dont les 32 mètres de hauteur, sertis dans un cirque étroit et sombre, en font une des plus spectaculaires du Cantal. Parmi les itinéraires thématiques, il ne faut pas manquer le circuit aménagé entre les étangs de Roussillou et des Bondes. Sur moins de trois kilomètres, les tourbières y sont montrées sous tous leurs aspects.
Côté patrimoine bâti, le village de Cheylade abrite l’église Saint-Léger (XVe siècle), agrémentée au XVIIe siècle de trois voûtes de bois dont les quelque 1 428 caissons sont tous peints différemment, et de superbe façon. Toujours dans la vallée de Cheylade, la commune de Saint-Hippolyte abrite la source de la Font Sainte. Théâtre d’un culte druidique, elle fut christianisée, puis reconnue miraculeuse après que Marie Galvain, une bergère de Rastoul, y fut témoin d’une apparition de la Vierge (vers 1740). Détruite par les Huguenots, la chapelle des origines a laissé place à un oratoire en forme de buron miniature, voisiné par un sanctuaire à l’étrange architecture, aujourd’hui l’objet d’un pèlerinage vivace.

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours