.
VOTRE SEJOUR NEIGE Préparez vos vacances sur les montagnes d'Auvergne ! arrow

L'objet a été ajouté à votre carnet de voyage.

Cet objet existe déjà dans votre carnet de voyage.

Envoyer à un ami

Votre Email :

Email destinataire :

Partager

Permalien :
Bookmark and Share

Royat, à coeur ouvert

Station thermale du cœur, Royat doit sa renommée aux multiples sources qui jaillissent de ses entrailles.

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, Royat n’était qu’un simple village prisé des peintres romantiques, dont Camille Corot qui, fuyant l’ennui et l’académisme des ateliers parisiens, vint poser son chevalet dans ce cadre alors sauvage. À l’époque, Royat vivait dans le souvenir de ses thermes gallo-romains, mais seules sa position haut perchée et son église fortifiée distinguaient ce bourg rural de ses semblables.

 

Buvette des thermes
Buvette des thermes
Aujourd’hui, ce tableau laisse rêveur, tant Royat a pu subir de bouleversements, passant du statut de ville d’eau florissante à celui de banlieue résidentielle de charme. Mais si la plupart des hôtels et des palaces qui firent sa renommée ont fermé leurs portes, l’héritage de la Belle Époque est toujours là, étagé en amphithéâtre autour de l’établissement thermal et du casino, comme un décor de conte de fées.

Quant à l'espace spa Royatonic, il  confirme si besoin était que le destin de Royat est intimement lié aux multiples sources qui jaillissent aux quatre coins de la ville. Déjà connues des Celtes pour leurs vertus curatives, ces sources connurent leur apogée au milieu du XIXe siècle. En 1856, un nouvel établissement thermal est ainsi inauguré, prélude à la visite de Napoléon III en 1862. Pour marquer l’événement, on baptise la Grande Source du nom de l’impératrice Eugénie, tandis que fleurissent les parcs, golfs, casinos, hôtels, palaces, villas bourgeoises et autres attributs des villes d’eau de la Belle Époque.

 

Casino de Royat
Casino de Royat

Aujourd’hui, Royat reste la première station thermale en Europe pour le traitement des maladies cardio-artérielles, la première en France pour le double traitement rhumatologie et maladies cardio-artérielle ; elle a par ailleurs développé toute une gamme de formules de soins à la carte, beaucoup moins contraignants qu’une cure classique. Surtout, la ville a su prendre le virage du thermoludisme avec la création de Royatonic en 2007, aujourd’hui l’un des sites les plus fréquentés d’Auvergne. Le patrimoine thermal constitue bien sûr la principale attraction touristique de Royat, mais le vieux bourg, son église, son musée et ses ruelles médiévales qui dégringolent jusqu’à la grotte des Lavandières et jusqu’au parc thermal, en bordure de Tiretaine, constituent le but d’une promenade empreinte de calme et de sérénité.

 

 

Nos articles

Haut
Tourisme en Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.

Recherche de disponibilités en cours